david-kleinLa presse sportive en Hongrie a les yeux rivés sur l’évolution de Dávid Klein dans l’Himalaya, sans réserves d’oxygène. Le traumatisme de l’an dernier n’est pas effacé : on se souvient que la dernière expédition hongroise en date dans l’Everest – au mois de mai 2013 – s’était terminée de la façon la plus tragique avec la mort de deux de ses alpinistes : Péter Kiss (26 ans) et Zsolt Erőss (45 ans), un alpiniste renommé qui avait fait l’objet d’un film documentaire. Dávid Klein est âgé de 39 ans et est un alpiniste chevronné, même en Himalaya. Ce n’est pas sa première tentative pour atteindre le sommet de l’Everest à 8 850 mètres. En 2005, en 2007 et en 2008, côté tibétain et népalais, il avait échoué tout près du but (8 600 m en 2007), à chaque fois sans réserves d’oxygène. Lundi, Dávid Klein a réalisé une montée d’acclimatation entre le camp de base avancé (6 400 m) et le Col Nord (7 020 m). Il serait en grande forme. Le sponsor de l’expédition – la chaîne de supermarchés autrichienne Spar – a affirmé que la grève observée par les guides népalais n’affecte pas l’expédition hongroise car celle-ci avait déjà pu établir son camp de base avec l’aide des Sherpas. 16 guides Sherpas ont été tués le 18 avril dans une avalanche, la plus meurtrière de l’histoire de l’Everest.

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles actuellement. Mais vous pouvez nous envoyer un email et nous reviendrons vers vous, dès que possible.

Changer le code.