Hongrie Dentaire - TraitementsL’implant dentaire

L’implant dentaire est un artifice vissé ou impacté dans l’os de la mâchoire. Il remplace la racine d’une ou plusieurs dents ayant été extraites, et sur lesquelles seront ancrées des couronnes (métalliques, en résine ou le plus souvent en céramique).

Il existe deux systèmes d’implants :

  • les juxta-osseux (peu utilisés de nos jours).
  • les endo-osseux de forme cylindrique et de longueurs et diamètres variables afin de s’ajuster à la grande majorité des cas.

Ce qu’il faut retenir sur les implants :

  • L’implant dentaire supporte des forces masticatoires très importantes.
  • L’implant est le plus souvent en titane parfois recouvert de céramique ou de corail.
  • La longévité d’un implant est généralement supérieure à celle d’une prothèse traditionnelle.
  • Il n’existe pas de rejet, mais on peut rencontrer une infection autour de l’implant (peri-implantite). Ce qui nécessite la dépose de l’implant et après curetage la pose d’un nouvel implant.

Indications
Hongrie DentaireCes implants sont très intéressants pour la stabilité d’une prothèse amovible complète surtout celui de la mâchoire inférieure. Dans ces cas, 2 à 4 ou 6 implants suffisent, par l’intermédiaire de bouton pression vissé sur chaque implant (partie mâle) et qui se clipse dans l’intra dos de la prothèse amovible (partie femelle). Il est également possible de relier les différents implants par une barre venant s’encastrer dans un cavalier inclus dans la prothèse amovible.
Enfin, grâce à ces procédés, il devient possible de supprimer les crochets d’une prothèse amovible partielle.

Autre indication : le remplacement d’une ou plusieurs dents.

  • Edentation d’une dent (1 implant)
  • Edentation de plusieurs dents ou de toutes les dents (2 à 8 implants). Dans ces cas, il s’agit de bridges de 3 à 14 dents.

Après une extraction dentaire, deux solutions s’offrent à nous :

  • soit procéder à la mise en place de l’implant après cicatrisation de la plaie, à peu prés deux mois.
  • soit procéder à la pose de l’implant, le jour de l’avulsion de la dent (cette solution permet de réduire la perte osseuse au niveau du site de l’extraction et au niveau des dents adjacentes. Le chirurgien-dentiste décide de l’indication la plus favorable.

Actuellement une édentation unitaire due à

  • un choc
  • une carie
  • une parodontopathie (maladie des tissus de soutien de la dent)

ne devrait plus être traitée que par l’intermédiaire d’un implant. Il est, en effet, inadmissible de sacrifier les dents adjacentes pour servir de piliers de bridge. La taille de dents saines servant d’ancrage à un bridge traditionnel peut entrainer la dévitalisation de ces dents.

  • La pose d’un implant peut éviter la fonte osseuse.
  • Le dernier avantage réside dans l’abandon de la solution des appareils mobiles (dentiers).

Durée du traitement
La durée de traitement global débute lors de la 1ère consultation avec

  • parfois, une prise d’empreintes
  • la prise de radios, panoramique et ou scanner

Dans une 2ème séance, on pose l’implant sur lequel on met une vis de cicatrisation ou une couronne provisoire.
Dans une 3ème intégration de l’implant (réossification autour de l’implant) après une pause de 2 à 4 mois, la couronne est fixée.

Lorsque l’os, au niveau de l’édentation, est en trop petite quantité (soit après maladie parodontale, soit après une extraction trop ancienne), on peut regagner de la hauteur d’os par l’intermédiaire de greffes osseuses.

Quand la mâchoire est trop résorbée, on peut fixer le bridge avec une fausse gencive afin de masquer l’espace entre la gencive et la hauteur normale des dents.

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles actuellement. Mais vous pouvez nous envoyer un email et nous reviendrons vers vous, dès que possible.

Changer le code.